DENUSQAMPES:

 

Je divise les dénusqampes en trois catégories

principales :

 

Les ESQAMPES, les GENESQAMPES, les CROQUESQAMPES

 

L'ESQUAMPE est limitée au plus proche du ou des moments de l'esquisse, s'auto-désignant en quelque sorte.

 

La GENESQAMPE, est centrée sur la capacité que donne le essin sur ordinatuer à superposer à l'infini les moments d'esquisse en quête d'orientation en visant une estampes qui soit suffisamment chargée d'image pour devenir désirable pou beaucoup.

Sa qualité- et c'est l'artiste qui la définit- consiste à laisser visible les traces de "l'impulsion corporelle" ou mieux dit le rythme psycho-somatique de l'individu singulier qu' est l'artiste.

 

 

Les CROQUESQAMPES  font allusion au croquis sur nature. Cette situation très connues dans l'atelier de l'artiste plasticien qui dessine une nature morte, un portrait ou un nu ou encore déplace son chevalet ou son carnet dans la nature, favorise aussi le moments d'esquisse.

 

Chacun l'aura compris, le moment de l'esquisse est très bref et déviant et il est rare que l'artiste garde les directions que lui indiquent les moments d'esquisse. Il sera vite prisonnier du "rendu" que son cerveau automatiquement lui enjoint de réaliser.

 

je veux montrer qu'il est tout à fait possible de garder un équilibre entre la représentation du motif et l'esquisse active et visible.

 

C'est une question d'équilibre pour l'équilibriste qu'est l'artiste plasticien. Et dans la peinture qui est plus centrée sur la longue tenue dans l'élaboration vers un état très chargé de moments d'esquisses successives, on peut s'aventurer dans toutes sortes de situations.

 

Regardons Cézanne...

Oui, les numestampes sont bien des estampes numériques produites dans le champ des arts plastiques, mais ne garantissent pas l'impregnation du rythme psycho-somatique de l'artiste.

 

Ce champ est vaste, c'est pourquoi, je précise l'activité qui consiste à marquer sans contestation possible le travail du sceau du geste qui s'inscrit sur une surface plane ou dans la masse de la matière. Je privilégie donc les DENUSQAMPES, qui comprennent 3 sous-catégories, les esqampes, les genesqampes et les croquesqampes.

 

 

Ce savoir-faire permet de ne pas perdre le contact avec les moments d'esquisse

qui relient l'artiste à son rythme psycho-somatique, qui est singulier, unique, profondément

personnel.

 

 

Des numestampes on passe donc  aux

DENUSQAMPES.

Ce mot contient

dessin numérique 

esquisse et estampe

 

la partie "squampe" m'importe car elle fait allusion à l'esquisse et l'estampe.